Correspondances croisées

Correspondances croisées

, ,

À propos

Natalie Clifford Barney, Pierre Louÿs et Renée Vivien : la conjonction de ces trois noms semble à elle seule annoncer l'apothéose d'un certain esprit 1900, prônant une certaine liberté morale aussi bien qu'amoureuse. Les liens qui unissent Louÿs à Natalie Barney ne sont pas de même nature que ceux qui le lien à Renée Vivien. En effet, avec la célèbre Amazone américaine qui sera proche de Remy de Gourmont, la relation d'amitié sera beaucoup étroite, intense et chaleureuse qu'avec la poétesse délicate qui se prenait pour la réincarnation de Sappho : c'est surtout par l'entremise de Natalie que Louÿs et Vivien échangèrent et se fréquentèrent. Avec Natalie Barney, en revanche, la sympathie s'e´tablit instantane´ment, non sans que la jeune femme, au de´but, y me^la^t parfois quelque espie`glerie, laquelle ne devait d'ailleurs point de´plaire a` Louy¨s. Peu a` peu, cette sympathie se mua en amitie´, fonde´e sur une estime re´ciproque et de´bouchant sur une certaine complicite´.
À travers ces lettres et ces documents, c'est tout un monde littéraire, raffiné qui ressuscite où les grands noms du Mercure de France se mêlent à ceux des courtisanes les plus célèbres de Paris. Ces correspondances croisées nous offrent un voyage dans le temps où l'esprit et le style se mariaient avec grâce.



Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Art épistolaire, Correspondance, Discours

  • EAN

    9782841007165

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    268 Pages

  • Longueur

    20.1 cm

  • Largeur

    13.6 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    320 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pierre Louÿs

Pierre Louÿs (1870-1925), l'un des meilleurs écrivains français, a non seulement publié, avec son roman Aphrodite, le plus éclatant manifeste pour la liberté amoureuse, mais il fut aussi, on le sait aujourd'hui, un des plus infatigables producteurs de textes licencieux qui soit. Retrouvés après sa mort, publiés clandestinement, devenus introuvables, ce sont autant de petits chefs-d'oeuvre.

Renée Vivien

Après s'être fait connaître du public français comme grande poétesse saphique, sous
le nom de Renée Vivien, l'auteure adopte le nom de plume Paule Riversdale (double transparent en anglais de son patronyme de naissance, Pauline Tarn) pour la publication de ce roman. Quatre titres paraîtront sous ce nom de 1903 à 1904. On s'accorde désormais pour attribuer à la seule Renée Vivien, sous ce pseudonyme, la rédaction des deux titres parus en 1904, L'Être double et Netsuké, longtemps considérés comme oeuvres à quatre mains avec Hélène de Rothschild, baronne de Zuylen,
amante rencontrée en 1901.

empty