Editions Du 38

  • Sur la plage de Venice Beach, les petits matins sont splendides. La mer, le sable, le soleil qui se lève sur l'Océan Pacifique.
    Sauf qu'il y a le corps d'un martyr cloué comme un trophée à une cabane de surveillance. Criblé de flèches...
    De quoi aiguiser l'appétit du lieutenant Sorros, du Los Angeles Police Department, qui habite non loin de là.
    Mais cette exécution sordide n'est que la partie émergée de l'iceberg ! Sorros n'en a pas terminé avec la pègre de Californie. Épaulé par l'inspecteur Philipps son adjoint et Barney Clarke, capitaine de police en retraite, il va faire un peu de ménage. À sa façon...
    Abigail la star est décédée. Meryl, sa fille, ne se résout pas à arrêter de faire des passes dans les hauts de Mulholland. Ryan et Clyde Carpenter cultivent leur vengeance. Kaya, le junkie insouciant, joue des airs de Bob Marley. La belle Kimberley apporte un peu de douceur dans ce monde si brutal.
    De Cape Cod à Venice Beach, la mort ne dira pas son nom.
    Et si Spacek, le caïd de Yellow Drive, était encore vivant ?

  • Vous ne pouvez pas gagner.
    Vous le sentez avant de le voir, Le Cafard - le démon cimmérien au souffle maléfique -, étouffe la lumière partout où il passe... Au-delà du fléau, au-delà du vice, de la noirceur de nos vies conditionnées, le Cafard engloutit tout, et nul n'échappe à sa sombre présence.
    Il s'enfonce dans l'âme. Vous le savez parce qu'il froisse votre ventre en une boule de papier serrée. Alors, vous êtes fichu...
    Chris Kelso fait ici preuve d'un vrai génie narratif, laissant échapper de ses personnages une dose d'humour et d'empathie.

    Chris Kelso est un écrivain audacieux et expérimental, mais surtout il est sur le point de devenir un écrivain important. Don Webb, Renverser les anciens dieux Chris Kelso écrit dans un style de verre brisé et de lames de rasoir, de fil de fer barbelé et d'essence. Réunissant prose, poésie, théâtre et roman graphique dans une esthétique Frankenstein, il crée un livre saisissant dont les paysages et les situations surréalistes rappellent Ballard, Burroughs et Dick. Juste au moment où vous pensez que Kelso a poussé les choses aussi loin qu'il le pouvait, il vous prouve que vous avez tort, en prenant une nouvelle direction audacieuse, vous poussant à suivre son rythme. John Langan, auteur de The Wide, Carnivorous Sky and Other Monstrous Geographies Un jour, bientôt, les gens vont le nommer comme l'une de leurs propres influences. Il vaut la peine d'être vérifié. Jim Steel Interzone

  • Un sans-abri qui vit sous la culée d'un pont, accro à la vodka martini, tueur à gages pour de l'argent qu'il dépense aussitôt en beuveries, dialogue en permanence avec son double imaginaire : l'intelligence financière - chantre du capitalisme libéral et débridé.
    Avec pour toile de fond les plages, les bars et les rues sombres de San Francisco, un roman raconté à une vitesse folle d'une voix bravache. La plus belle oeuvre de Jim Nisbet à ce jour, rappelant Jim Thompson au meilleur de sa forme et Tarantino au plus irrévérencieux.
    Une lettre d'amour dure et tendre aux bas-fonds d'une ville, une histoire de suspense brute et cocasse, qui ne vous laissera pas indifférent.

    Jim Nisbet a écrit ce livre à l'apogée de la crise des subprimes. S'il était alors fou de rage et impuissant face à la crise, il était également lassé des clichés propres au roman noir, au polar et au thriller. Le roman est donc né de l'idée de rompre une fois de plus avec ces codes, davantage encore que dans ses livres précédents, notamment le dernier publié : Petit traité de la fauche. Ce qui donne un texte singulier, où les dialogues entre le personnage et son double imaginaire s'entremêlent, de la même façon qu'ils font partie intégrante du récit.

    Ce roman est un tour de force. Mystery People Magazine Et puisque je parle de San Francisco, je dois mentionner Jim Nisbet, auteur de romans noirs qui vont là où peu d'écrivains osent voyager [...] Laissez-moi vous dire que seul Nisbet a pu s'en tirer avec deux monologues intérieurs non-stop dans la tête d'un tueur à gages sans abri, schizophrène et accro aux martinis [...] des accents d'humour noir et suffisamment de suspense pour vous faire lire ces pages en une seule fois. ZoomStreet.

    Nominé par les lecteurs de SpineTingler pour le prix 2013 du meilleur roman. Staff Pick ! City Lights Books.

  • On se dispute tout le temps.
    Non, on se dispute bien plus que tout le temps.
    On se dispute trop.
    Je ne pense pas qu'on se dispute suffisamment.
    On devrait peut-être se disputer moins.
    D'accord.
    Je ne comprends pas. Pourquoi on se dispute tellement ?
    Parce que tu es toujours sur la défensive.
    Eh bien, tu n'es qu'une mule.
    À mule, mule et demie.
    Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui tienne autant à avoir raison tout le temps.
    N'importe quoi. Je ne compte plus les fois où j'ai admis avoir tort. Et je m'excuse comme personne. Tu es nulle pour t'excuser.
    C'est reparti.
    Hier je me suis excusé à douze reprises. Combien de fois tu t'es excusée ?
    Je ne sais pas. Je n'ai pas compté.
    Voilà. Je gagne par forfait. À présent tu me dois une excuse.
    Va te faire foutre.
    Tu vois, je t'ai dit que tu étais nulle en excuse.

    Dans ce roman/poème, long dialogue savoureux, mais aussi mélancolique et existentiel, le dérisoire n'est pas loin, mais un dérisoire sublimé par l'humour et l'amour.

    Les poèmes de Justin Grimbol décrivent la magie du quotidien, sans fioritures mais avec beaucoup d'humour et une grande sensibilité. Un étonnant mélange de Brautigan et de Bukowski. Sébastien Doubinsky

  • Un été brûlé

    Serge Le Gall

    Début juillet, en Bretagne, années soixante. Les examens du baccalauréat viennent de se terminer et la chaleur de l'été est là, pleine de promesses pour Anaïs la brune, Hortense la rousse et leur ami Ivan. Ces trois-là découvrent les plaisirs de l'existence d'une façon particulière et ne se quittent plus. Pour le meilleur. Désoeuvrés, comme peuvent l'être les jeunes dans ces périodes de la vie, mais à la recherche de sensations, ils traînent chez l'un ou chez l'autre, font l'amour, se promènent... Jusqu'au jour où ils se mettent en tête de visiter un manoir, apparemment inoccupé. Fortuitement, ils y découvrent du matériel photographique et des photos montrant des notables de leur petite ville prenant des poses suggestives, en tenue légère... Assurément, de quoi semer le trouble. Pour le pire.

  • Une folle envie

    Serge Le Gall

    Vous n'avez jamais songé à couper les ponts et partir à l'aventure ? C'est ce que Paul décide de faire un soir, alors que sa femme vole encore une fois vers New-York pour son travail. Sur un coup de tête, il descend dans la rue, boit un verre dans un bar puis il vole une voiture de luxe qui s'offre à lui. Il vient de changer sa vie. En compagnie de Clémence, la femme du supérieur de son épouse (parti lui aussi à New York...), ils prennent la route de l'océan. En chemin, ils vont faire plusieurs rencontres et tout ce petit monde se retrouve à festoyer sur l'Île de Noirmoutier jusqu'au bout de la nuit. Jusqu'au moment où un meurtre vient jeter le trouble...

empty