Cairn

  • Crime, haine, vengeance, disparitions, et combat passionné d'une jeune femme pour sauver son amant.
    « Mais jusqu'où est-il possible d'aller pour exiger réparation quand la justice aveugle s'est fourvoyée ? » demande Julia.
    Trente ans plus tard, peut-on encore lui demander des comptes ?
    Pour tenter de répondre à ces questions, Nino et son grand père, Emilio, ancien guérillero, et dur à cuire, remontent le temps en sillonnant les routes, du Pays basque à la Provence, dans un cabriolet Alfa Roméo. Un livre de bord les accompagne, le journal de Julia.
    Ce texte est une version remaniée du roman paru en 2013, et qui a obtenu le prix Augiéras, en 2014, au salon Livre en fête, du grand Périgueux.

  • Des Landes au Bassin d'Arcachon, Marie, Clémence, Marina, trois générations de femmes ont gardé bien des secrets...
    Pour être, qui sait... À la place de l'autre.
    Moi, Anselme Viloc, le flic de papier jamais je n'aurais pensé qu'en cherchant simplement à trouver l'identité d'une femme amnésique, statufiée en position de yogi face à l'océan je remonterais le fil du temps pour tomber sur une disparition non élucidée datant de la période trouble de la deuxième guerre mondiale. Une enquête, voire une énigme où l'aide de Léonard, médium-dessinateur, me sera nécessaire car nous faisons appel à lui au commissariat de Casteja lorsque nous sommes dans une impasse...
    En règle générale je fuis les enquêtes ordinaires, j'ai le don de dénicher le grain de sable qui grippe les belles mécaniques assassines. Je ne lâche aucune affaire ! Rien n'arrive par hasard c'est une certitude...

  • Côte Atlantique. Frontière de l'extrême sud-ouest. La tempête rejette le corps d'un adolescent dont l'apparence interpelle le professeur De Lisle, universitaire à la retraite, qui le découvre.
    D'où vient-il ?
    Pourquoi a-t-il bravé la houle déchaînée ? Autant d'interrogations qui taraudent aussi le commissaire Vincenti et sa coéquipière, Rodriguez. Tout s'accélère quand le corps disparaît de la morgue et qu'on repêche une nouvelle victime...
    De part et d'autre du piémont euskarien, sur les traces d'un passé où s'entremêlent Histoire et croyances anciennes, De Lisle, Vincenti et Rodriguez auxquels se joint Steinberg, singulière assistante férue de séries américaines et de criminologie, vont devoir affronter la face cachée de l'humain - celle qui se terre dans les replis que fomentent les puissances occultes.

  • Dans son bureau du commissariat central de la rue O'Quin à Pau, le commissaire Jens Holtan peine à sortir de sa longue hibernation. Les affaires se suivent et se ressemblent, maussades et ennuyeuses comme les après-midi de pluie sur le Béarn. Ce qu'il ne peut deviner, c'est que dans moins d'une minute, le lieutenant Inès Nieves va surgir dans son bureau. Dans l'enveloppe qu'elle déposera, l'attend la photographie d'un corps inerte. Un notable du coin. Sans vie. Un corps allongé dans une posture étrange, à même le cuir fauve de son canapé de standing. Et s'il n'était que le premier de la liste... Sur la ville prête à sombrer dans la torpeur de l'été, un vent de panique s'apprête à tout balaye.

  • On découvre un cadavre flottant dans la Vienne en plein centre-ville de Limoges : pas de chance pour le commissaire Savigny.Le voilà confronté à une enquête de plus en plus éprouvante qui va bousculer ses certitudes et mettre en danger une kyrielle de personnages issus des milieux les plus variés : une soeur irlandaise de passage, brutale et tonitruante, une jeune fille turque dévorée par la colère, une mystérieuse proviseure ou encore deux familles bourgeoises aux agissements inattendus. Un Savigny qui va devoir rassembler ses esprits et invoquer sa finesse et sa capacité d'attention Dieu merci toujours intactes.

  • Il y en a qui marchent vers Compostelle pour s'atteler à la spiritualité, tutoyer l'esprit, s'élever humblement. Et il y en a d'autres qui n'arrivent jamais. Pas parce qu'ils ont des ampoules au pied, non. Parce qu'on leur a éteint la lumière en chemin. Comme cette mystérieuse famille anglaise, les Drummond, criblée de balles, au pied des statues tendues vers Haranbeltz, sur le Mont Saint-Sauveur le mal nommé, audessus de Saint-Palais, dans cet Amikuze qui produit plus de pilotaris et de tireurs à la corde que d'assassins.
    Alors Xanti Sopuerta abandonne Ciboure, ses guides gastronomiques et ses chroniques, saisit le stylo de Rouletabille et, en parallèle de son ami le commissaire Seignosse, enquête tous azimuts. À sa manière, gourmande et relax. Entouré de copains, et sous le joli oeil de Geneviève, sa Geneviève, qui là-haut, dans sa maison de Bordagain, devine tout. Et elle ne fait pas que ça, Geneviève !

  • L'enquête confiée au lieutenant Xabata ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices : trois crimes perpétrés sur les berges du Canal du Midi entre Saint-Martin Lalande et Castelnaudary, en l'espace d'un mois.
    Dépassé, notre policier fait appel à une vieille connaissance : Fragoni, ex-privé à la retraite, qui s'offre un tout dernier baroud en se lançant sur les traces de l'assassin, flanqué de son fidèle chien, le flegmatique Watson.
    Fait des plus surprenants, l'ancien privé découvre qu'une même série de crimes a eu lieu à l'époque de Riquet, fondateur du Canal. Flora Zeller, jeune toulousaine docteur en Archéologie, spécialiste de cette période et dotée de pouvoirs étranges, est appelée à la rescousse. Fragoni la prend sous son aile. Ce duo, aussi détonant qu'insolite, se lance à la poursuite du tueur du canal...

  • . au Moyen Âge, tout comme aujourd'hui, les belles filles ont tendance à disparaître et même si elles ne sont pas toujours des oies blanches, une chose est sûre, il n'y aura. Pas d'orchidées pour Miss Armagnac Après plus de trente années passées à publier les textes et les images des autres, G-D. Noguès, touche à tout inconditionnel, - le cinéma, la bande dessinée, le dessin d'humour ou d'actualité, les costumes et les décors de théâtre -, ajoute avec son premier polar aux éditions Cairn Gaz In Marciac, une nouvelle corde à son arc. Sous le pseudonyme de Djebel, il est aussi reconnu comme artiste plasticien et expose régulièrement ses oeuvres. G-D. noguès vit et travaille depuis peu à Marciac.
    />

empty