Editions Du Masque

  • Cinq heures du matin. John Rebus, pourtant à la retraite, est tiré du lit par la sonnerie stridente du téléphone. À l'autre bout, sa fille, paniquée, lui apprend que son compagnon Keith a disparu. De son côté, la police écossaise découvre le corps d'un riche étudiant saoudien, Salman bin Mahmoud, assassiné sur un vulgaire parking d'Édimbourg. Et les pistes, aussi ténues que variées, ne semblent mener nulle part.
    Tandis que Siobhan Clarke et l'inspecteur Malcom Fox tentent de démêler cette enquête, John Rebus roule vers le petit village côtier plein de secrets où réside sa fille. Mais, pour la toute première fois, la vérité est peut-être ce qu'il désire le moins découvrir...

    Un polar palpitant qui, sur toile de fond de Brexit, aborde la violence de la xénophobie et explore la puissance et la fragilité des liens familiaux. Un livre qui se dévore, pimenté à souhait par l'humour de cet enquêteur atypique.

  • Décidément John Rebus n'est pas fait pour la retraite. Il ne s'intéresse ni aux vacances, ni au bricolage ; être policier, c'est toute sa vie. Alors quand l'inspectrice Siobhan Clarke fait appel à lui, Rebus saute sur l'occasion d'être à nouveau en première ligne.
     Son plus vieil ennemi, Big Ger Caffety, a reçu une lettre de menaces et échappé à une tentative de meurtre. Il se trouve que la lettre est identique à celle découverte près du corps d'un juge célèbre, Lord Minton, retrouvé étranglé chez lui le même jour. Profitant de sa relation privilégiée avec Caffety, le caïd d'Édimbourg, et de ses contacts parmi les patrons du crime organisé concurrents, Rebus cherche le lien entre ces deux hommes ainsi qu'une troisième victime, un récent gagnant de la loterie.
     Entretemps, Malcolm Fox, du service des Plaintes, a rejoint une opération secrète surveillant une famille de criminels de Glasgow. Leur arrivée à Édimbourg va déstabiliser les rapports de force existants et rendre l'enquête de Rebus encore plus compliquée.
     L'homme est un loup pour l'homme, en ville comme dans la nature, et Rebus, Clarke et Fox vont tout mettre en oeuvre pour arrêter ce tueur qui les menace tous.

    Traduit de l'anglais par Freddy Michalski  

  • The Beat Goes On

    Ian Rankin

    « Un polar de première classe et un examen chirurgical de la société écossaise contemporaine. » The Independent Le détective John Rebus ne ressemble à aucun autre. Brillant, irascible, excessif et alcoolique, il arpente les bas-fonds d'Édimbourg depuis plus de vingt ans, obsédé par ses affaires en cours et par cette ville qu'il aime.

    La vie entière du détective inspecteur est contenue dans ces nouvelles. De sa jeunesse dans Dead and Buried, où il apprend les ficelles du métier, jusqu'à The Very Last Drop, juste après sa retraite, où pointe le désoeuvrement d'un homme qui n'a rien résolu, malgré son talent pour les enquêtes.

    Une introduction parfaite pour les curieux, un must-have pour les amateurs.

  • Rebus a réintégré la Crim', au grade de sergent, sous l'autorité de l'inspecteur Shiobban Clarke. Une nouvelle loi vient de passer au Parlement : elle autorise le réexamen d'affaires criminelles en levant la durée de la prescription. Une affaire de bavure policière vieille de trente ans est rouverte par Malcom Fox, avec Rebus en ligne de mire. Ses anciens collègues de Summerhall, qui s'appelaient entre eux les Saints de la bible d'ombre, sont soupçonnés d'avoir falsifié des preuves pour innocenter l'un d'entre eux. Au milieu de la tourmente politique qui risque de secouer l'Écosse, qui sont les saints et qui sont les pécheurs ?
    Un grand Rebus sur fond de référendum sur l'indépendance de l'Écosse.

  • Depuis que l'inspecteur Rebus a pris sa retraite, il végète aux marges de son ancienne vie et travaille comme civil à la résolution d affaires classées non élucidées, frustré de ne plus être en première ligne.Quand un vieux cold case sort du placard à la suite de la disparition d'une jeune femme, il ne résiste pas à la tentation, s'empare du dossier et parvient à récupérer sa place à la crim'. Mais Rebus reste Rebus. Il est toujours aussi buté, dispersé et ingérable, et se met vite tout le monde à dos : son ancienne collègue Siobhan Clarke, son vieil ennemi Ger Cafferty ; et le nouveau patron du crime organisé d'Édimbourg qui cherche à se faire un nom. Ajouté à cette liste, Malcolm Fox, du service des Plaintes, la police des polices, qui compte bien faire tout son possible pour empêcher sa réintégration. Fox est convaincu que Rebus est pourri jusqu'à l'os et à mesure que ce dernier franchit une ligne après l'autre, on se demande si Fox n'a pas raison.Tout ce que veut Rebus, c'est découvrir la vérité sur une série de disparitions qui ont eu lieu dans les années 2000 et qui n'ont apparemment aucun lien entre elles. Personne n'a envie de s'occuper de cette affaire, à commencer par ses co-équipiers. Bien sûr, cela ne va pas empêcher l'inspecteur de s'y frotter, quitte à mettre sa vie et la carrière de ses collègues dans la ligne de mire.Rebus sera t-il capable d'être l'homme qu'il fut par le passé et de rester du bon côté de la loi ?

  • Plaintes

    Ian Rankin

    Le service des plaintes (The complaints): les flics qui enquêtent sur d'autres flics. Malcom Fox est inspecteur dans ce service et on ne l'aime pas beaucoup. Il est solitaire, ne boit pas (ou plus), a une vie plutôt tranquille, sans éclat. Il vient juste de boucler une enquête et de mettre sur la touche un flic ripoux. Il devrait être content du résultat. Mais il a d'autres problèmes sur le dos. On vient de lui assigner une nouvelle mission : faire surveiller un inspecteur, Jamie Breck, soupçonné d'échanger des photos pédophiles sur Internet. Fox se met au travail et découvre qu'il y beaucoup plus dans l'affaire Breck qu'on ne le croit, d'autant plus qu'un meurtre crapuleux est commis bien trop près de chez lui ...

    Traduit de l'anglais (Écosse) par Philippe Loubat-Delranc

  • Les guetteurs

    Ian Rankin

    Malcolm Fox et son équipe des Plaintes - la police des polices en Écosse - sont envoyés dans le comté de Fife pour enquêter sur une affaire a priori assez banale d'abus de pouvoir d'un détective local, Paul Carter. Fox cherche à prouver que ses collègues ont tout fait pour le couvrir pendant des années. Le piment de l'affaire, c'est que c'est l'oncle de Carter, un ancien inspecteur dans le même commissariat, qui l'a dénoncé.
    Ce qui s'annonçait comme une simple enquête va se compliquer très vite avec intimidations, dissimulation de preuves et faux témoignages.
    L'oncle de Carter est assassiné avec une arme qui a une histoire macabre : elle a servi au suicide d'un homme soupçonné de terrorisme en 1985.
    Fox va mener son investigation et se retrouver plongé dans l'histoire politique tourmentée de l'Écosse des années 1980. Ce dont il ne peut se douter, c'est que les réponses qu'il va pêcher dans l'histoire de l'Ecosse le mèneront tout en haut de la hiérarchie politique anglaise et mettront sa vie en danger.

  • à huit jours du g8 de juillet 2005, edimbourg est en état de siège : des forces de police considérables sont déployées pour contenir les milliers de manifestants « pour la fin de la pauvreté » attendus. on prévoit aussi des troubles à l'occasion du concert live 8 . lors d'un dîner de personnalités politiques au château d'edimbourg, un député, qui est aussi le bras droit du ministre des affaires étrangères, tombe des remparts. accident, suicide, meurtre ? quoi qu'il en soit, la special branch, qui entend régner sur les lieux, entrave le travail de la police : il faut étouffer l'affaire, le g8 doit être une réussite. bien entendu, rebus ne l'entend pas de cette oreille. parallèlement, trois meurtres viennent d'être commis, dont les victimes sont des violeurs condamnés, mais récemment sortis de prison. rebus et siobhan mènent l'enquête ensemble, bien qu'on leur demande de la mettre entre parenthèses le temps du sommet.

    Traduit de l'anglais par daniel lemoine

  • Portes ouvertes

    Ian Rankin

    Trois compères décident de voler des tableaux à l'occasion de la journée « Portes ouvertes » de la National Gallery d'Edimbourg. Mike, 37 ans, a fait fortune en créant des logiciels informatiques. Il s'ennuie ferme, et est fasciné par Calloway, un ancien camarade d'école qui est devenu un gangster renommé. Robert Gissing, directeur de l'Institut d'Art, va bientôt prendre sa retraite et a envie d'un cadeau de départ plus substantiel qu'une montre en or. Et Allan, le banquier, rêve d'accrocher deux oeuvres bien précises chez lui. Seulement, monter un casse requiert des compétences, pas seulement de la matière grise. Et des relations dans le milieu. Tout se complique très vite, surtout lorsqu'il faut louer les services d'un étudiant pour réaliser des faux... L'engrenage se révèle infernal, mais le trio a de la ressource. Expert en fausses pistes et retournements de situation, Rankin mène avec éclat cette fable immorale, et nous surprend jusqu'au bout. Traduit de l anglais (Ecosse) par Stéphane Carn.

  • Le corps d'un détective privé, porté disparu en 2006, est découvert dans une voiture cachée dans la forêt près d'Edimbourg. Un comble pour sa famille et pour la police locale car cette région avait à priori déjà été fouillée par les officiers à l'époque. L'inspecteur Siobhan Clarke reprend l'enquête et se voit obligée d'examiner les nombreuses erreurs commises par ses prédécesseurs. Les rumeurs d'incompétence et de corruption courent depuis toujours et à présent, plus de dix ans après, il est temps de découvrir la vérité.
    Tous les officiers en poste à l'époque sont interrogés et il s'avère que tout le monde a quelque chose à cacher. Même John Rebus...

  • Il y a des affaires qu'on n'oublie jamais.
    40 ans après, John Rebus est toujours hanté par la mort de la belle et volage Maria Turquand, étranglée dans sa chambre d'hôtel alors qu'une rock star et son équipe donnaient une fête déchaînée dans la chambre d'à côté. Le tueur n'a jamais été retrouvé.
    Pendant ce temps, le coeur noir d'Edimbourg est toujours à prendre. Un jeune prétendant, Darryl Christie, semble en bonne position, mais subit une violente agression qui le met sur la touche, l'affaiblit et le rend vulnérable, d'autant plus qu'une enquête sur une affaire de blanchiment d'argent menace sa place de caïd. Quant à Big Ger Cafferty, est-il vraiment hors course ou prenait-il juste son mal en patience avant de trouver le bon moment pour reprendre le contrôle de l'envers de la ville ?
    Jeux de pouvoirs, corruption profondes et rivalités amères sont au coeur de cette nouvelle enquête brûlante où Rankin et Rebus sont au meilleur de leur forme.

  • Vrai thriller ultra-nerveux, dans un registre qui évoque à la fois John Le Carré et Frederick Forsythe, sans négliger pour autant l'humour et les jeux de mots.
    Qui est réellement Witch, tueuse professionnelle de haute volée, mercenaire à la solde de plusieurs organisations terroristes internationales ? Interpol, Scotland Yard, le MI5 et même les services secrets français sont à ses trousses. Alors qu'une conférence des ministres européens s'ouvre à Londres, on apprend qu'elle s'apprête à frapper de nouveau. Dominic Elder, ancien agent roublard et tenace, est arraché à sa retraite et prié de la retrouver à tout prix. Leurs chemins se sont croisés autrefois, il porte son autographe sur lui où qu'il aille, et ne peut s'empêcher d'être fasciné par elle tout en la soupçonnant d'avoir participé à l'attentat terroriste où sa propre fille a trouvé la mort. La poursuite, impitoyable, riche en rebondissements particulièrement retors, débouche sur un dénouement tragique, qui montre Witch sous un jour inattendu.
    Ian Rankin tire avec un brio étonnant toutes les ficelles du thriller à haute complexité, à un rythme d'enfer.

  • Double detente

    Ian Rankin

    Reporter à la télévision, elle enquêtait sur une secte américaine, et la voilà abattue doeune balle en plein coeur à la sortie doeun hôtel londonien.
    Une fois de plus, Mike West a exécuté son contrat à la perfection. Dommage qu'il soit hémophile, coeest un handicap pour un tueur à gages!
    Comment se fait-il que la police soit arrivée si rapidement sur les lieuxoe Une seule personne peut loeavoir trahi: son employeur. Mais il ignore son identité.
    Abandonnant ses habitudes de loup solitaire, Mike va entraîner Bel, 20 ans, fille de son seul ami et par ailleurs fournisseur doearmes, sur la piste de son adversaire fantôme.
    Pas facile de mener une enquête, quand on a tous les flics du Royaume-Uni à ses trousses, plus un détective privé des plus tenaces, et bientôt, outre-Atlantique, des sbires à la solde du National Security Council.

    Publié en Angleterre, sous le pseudonyme de Jack Harvey, un thriller insolite et sans pitié qui bouscule les règles du genre.

  • Exit music

    Ian Rankin

    À une semaine de la retraite - « jour de la montre en or » -, Rebus ne se résigne pas à partir sans avoir réglé certains comptes. Surtout avec Big Ger Cafferty, le caïd d'Edimbourg lié avec le pouvoir politique et la haute finance, et qu'il n'est toujours pas parvenu à faire tomber. Le meurtre d'un poète russe dissident offre à Rebus sa dernière occasion d'y parvenir. Pour ses supérieurs, il ne s'agit que d'une agression banale qui a mal tourné. Vu les indices, c'est peu probable. Ayant mis au jour des liens entre une délégation d'hommes d'affaires russes, un député nationaliste du Parlement écossais, une banque puissante qui a le vent en poupe et. Cafferty, Rebus croit tenir sa vengeance. Une dernière fois, il oeuvre dans son coin en dépit des instructions, réussit à se faire mettre à pied trois jours avant la retraite, et dénoue avec son flair inimitable les fils tordus du piège qu'on lui tend. Dans la guerre de fond séculaire entre le vice et la vertu, il semble que Rebus ne l'emportera jamais contre le monde des nantis, des arrogants et des renvois d'ascenseur. Mais il partira la tête haute.

  • Fleshmarket close est une allée proche de l'ancienne halle aux viandes d'édimbourg. rankin a choisi ce titre pour sa valeur symbolique, le roman parlant en priorité du trafic de chair humaine : clandestins et demandeurs d'asile politique sont parqués dans d'infects centres d'accueil pendant que les pouvoirs publics se désintéressent de leur cas. rebus est choqué par ce qu'il découvre : le racisme, l'exploitation... les enquêtes de routine qu'il doit résoudre — de faux squelettes retrouvés dans la cave d'un pub à l'occasion de travaux de rénovation ; un journaliste kurde poignardé et une adolescente disparue — recoupent le sujet central (le sort des immigrés) selon le schéma rankin habituel : entrelacs et pistes croisées. rebus n'est plus basé à st. leonard's, qui a fermé. et son moral ne s'améliore pas, malgré la rencontre d'une activiste stimulante.

    Traduit par daniel lemoine

empty