Max Monnehay

  • Somb

    Max Monnehay

    Victor Caranne est psychologue en milieu carcéral. Chaque jour il emprunte à moto le long pont qui relie le continent à l'île de Ré pour rejoindre la Citadelle, fortification reconvertie en prison. Chaque jour il écoute des détenus lui confier leurs fantasmes les plus abjects, leurs crimes les plus atroces. Ils n'ont rien à craindre: les menottes de Caranne se nomment secret professionnel. La découverte d'un corps, sur la grève d'une plage proche de sa villa, va soudain bouleverser sa vie. C'est, pour lui, une perte immense. Caranne va devoir replonger dans un passé qu'il faisait tout pour oublier. Et les certitudes qu'il avait sur sa vie vont, une à une, s'effondrer.

  • Lorsque Pierrot décide de créer une communauté d'"imbéciles" dans laquelle lui et ses semblables pourront vivre en paix, sans plus avoir à souffrir d'ostracisme, lorsqu'il fonde, loin de tout, ce "village des idiots", il ignore qu'ils seront si nombreux à le rejoindre. Bastien, le narrateur, fait partie des dizaines d'appelés que Pierrot va réunir, au terme d'un tour de France ébouriffant.
    Bastien a 22 ans. Vingt-deux années durant lesquelles sa mère, irascible, violente, lui a quotidiennement martelé que sa valeur n'atteignait pas celle d'un homme ordinaire. Le village lui offre une chance d'avoir enfin une vraie famille, d'obtenir un passeport pour le bonheur.Mais ce bonheur fait des envieux et, bientôt, ce paradis terrestre miniature finit par attirer des hommes et des femmes qui n'ont rien à y faire. Des malheureux, pour la plupart, qui tentent de s'y faire admettre en jouant les imbéciles. Face à cette menace, Pierrot impose désormais à chaque nouvel arrivant un examen très spécial, un test de QI inversé, diablement efficace, mais que Bastien trafiquera afin que puisse entrer au village et dans sa vie Elisa, une jeune femme dont il est tombé amoureux.
    Dans la chambre d'hôpital d'où il relate la grandeur et la décadence du village des idiots, Bastien reste obsédé par Elisa et, malgré un corps qui ne répond plus, malgré la douleur et la culpabilité qui le rongent, il fera tout pour la retrouver une ultime fois.

  • Paris se réveille avec une boule au ventre. Et si le calendrier Maya avait raison ? Et si la fin du monde était vraiment pour demain ?

    Alors, au milieu d'une panique enflant minute après minute, on tente de s'organiser. Dans les 301 stations du métro parisien, des équipes de bénévoles régulent tant bien que mal les milliers de citoyens qui y voient le seul abri valable de la capitale. Alex, à la station Opéra, fait partie de l'équipe chargée de vérifier le contenu des sacs. Celui d'un certain JoeyStarr va bientôt poser problème.

    Et si l'apocalypse n'était que le simple résultat d'un coup de boule ?

empty