Marc Petitjean

  • Marc Petitjean a la force de ses émotions et de ses admirations. Après sa merveilleuse enquête sur Frida Kahlo (Le Coeur, Arléa, 2019) et son amitié déclarée à un peintre de kimono (L'Ami japonais, Arléa, 2020), il s'attache ici au portrait d'un homme remarquable : le docteur Hida.

    Shuntaro Hida fut un témoin essentiel et actif de l'explosion de Hiroshima. Il restera pendant plus de soixante ans le médecin des irradiés et il s'est battu avec une force remarquable toute sa vie pour dénoncer le mensonge atomique, protégé par le secret-défense, et faire reconnaître les ravages de l'atome, la réalité accablante de sept décennies de nucléaire militaire et civil au Japon, et les droits des victimes, notamment celles utilisées comme cobayes.

    Face au silence complice des politiques et des industriels, depuis Hiroshima et jusqu'à Fukushima, sa frêle silhouette presque centenaire, et farouchement déterminée, reste une figure exemplaire.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Marc Petitjean est décidément placé sous le signe de la rencontre : après Le Coeur. Frida Kahlo à Paris, il nous raconte la vie fascinante et romanesque de Maître Kunihiko Moriguchi, peintre de kimono.
    Kunihiko Moriguchi est né à Kyoto en 1941. Il pratique la peinture sur kimono depuis presque un demi-siècle. Au Japon, où l'artisanat est considéré comme un art à part entière, il a reçu le titre prestigieux de Trésor National Vivant, tout comme son père avant lui. Dans les années 60, il étudie le graphisme à l'École Nationale des arts décoratifs à Paris (après un extraordinaire voyage en bateau de trente jours) et se lie d'amitié avec le peintre Balthus qui influencera sa carrière artistique. Il y vit les années heureuses du Paris d'après guerre et en garde une profonde nostalgie et un français merveilleux.De retour à Kyoto, il travaille aux côtés de son père qui lui transmet l'art exigeant du Yuzen. Kunihiko renouvellera néanmoins la tradition en introduisant des motifs abstraits.

    Ses kimonos sont exposés dans les plus grands musées au Japon comme à l'étranger. Le kimono cesse alors d'être un vêtement et devient quelque chose de subtil et d'immatériel : il garde en lui la mémoire et la vie de ceux qui l'ont porté.

  • Oscar, un écrivain mexicain dont je n'avais jamais entendu parler, m'a contacté via Internet pour une rencontre. Il a juste précisé que cela concernait mon père. J'étais intrigué car celui-ci est mort depuis plus de vingt ans. Notre rendez-vous eut lieu à l'angle de la rue du Temple et de la rue du Petit-Thouars. Voilà, me dit-il, j'ai découvert que votre père a eu une relation amoureuse avec Frida Khalo quand elle est venue à Paris en 1939. Je savais qu'elle et lui s'étaient connus et qu'elle lui avait offert un tableau intitulé Le Coeur, mais jamais il n'avait évoqué une quelconque liaison avec elle.

    Ainsi commence le livre de Marc Petitjean. Par une première rencontre qui le plonge soudain dans la vie tumultueuse de Frida Kahlo, artiste engagée, anticonformiste, bisexuelle, redécouverte par les féministes aux États-Unis et en Europe dans les années 80, devenant l'icône que l'on connaît aujourd'hui - mais aussi dans les zones secrètes de la vie de son propre père.

    Qui était ce curieux Michel Petitjean ? Quelle a été la relation entre lui et Frida durant les quelques semaines de son séjour en Europe, en compagnie d'André Breton, de Picasso de Dora Maar, de Marcel Duchamp ? Et pourquoi lui a-t-elle offert ce tableau énigmatique et si intime ?

    Le mystère de cette relation, à l'image de Frida Kahlo, est d'une telle force qu'elle traverse tout le livre comme un trait de lumière.

  • Ce document retrace l'histoire du docteur Shuntaro Hida, témoin essentiel de la bombe de Hiroshima : s'étant trouvé à quelques kilomètres de la ville, il a été tout de suite sur place et fut le médecin des irradiés pendant plus de 60 ans.
    Aujourd'hui, à 97 ans, indigné par l'attitude des pouvoirs publics à l'égard des victimes de Fukushima, il parcourt le pays pour informer les gens sur le danger des radiations et les encourager à réclamer leurs droits à la santé et à la justice. Au Japon, comme en Europe et aux USA, depuis l'explosion de la bombe de Hiroshima, les pouvoirs publics n'ont jamais admis officiellement le danger d'une contamination interne par les poussières radioactives. Avec Fukushima l'attitude du gouvernement n'a pas changé. Les mêmes mécanismes de déni sont à l'oeuvre. Il s'agit de limiter le nombre de personnes à indemniser et de relancer l'économie de la région de Fukushima en renvoyant les réfugiés chez eux, malgré une contamination importante.
    Le docteur Hida développe un point de vue personnel sur le rapport entre santé et droits de l'homme. Il est inspiré par une philosophie proche du communisme de sa jeunesse, et aujourd'hui imprégnée d'humanisme bouddhique.

  • Cet ouvrage est le premier d'une série de deux sur la gestion, l'organisation et la communication au cabinet dentaire, ouvrages qui s'inspirent du concept d'" Approche préventive globale " et de " Flexigestion " que l'auteur développe depuis plus de quinze ans.
    La première partie aborde l'ensemble des évolutions actuelles de la profession, les nouveaux enjeux et décrit le concept d'" Approche préventive globale ", développé aussi bien pour les patients que pour le cabinet. La deuxième partie s'intéresse à l'organisation des locaux et du matériel et la troisième à la gestion et à l'organisation clinique et para-clinique globale. L'auteur adopte une approche pragmatique moderne de l'organisation et du fonctionnement cliniques et para-cliniques du cabinet, tant au niveau de l'équipe dentaire qu'à celui des locaux et du matériel.
    Ce " Guide professionnel " constitue un précieux outil d'aide à la gestion pour tous les praticiens désireux d'adapter leur exercice aux transformations importantes, tant administratives que sociétales et scientifiques, qui ont marqué cette spécialité en constante évolution.

empty