Lionel Salaün

  • Le commissaire Blandin est fatigué en ce matin de juin où sa femme le quitte. Alors qu'il débarque sur une affaire banale, la victime - une jeune femme - le plonge dans le passé de si forte manière qu'il décide de prendre les choses au sérieux. Mais très vite le rapport du médecin légiste clôt le dossier, mort naturelle, affaire classée. Blandin, persuadé du contraire, va mener l'enquête de son côté. Il pose ses congés, file à Bordeaux puis Paris, Pigalle, ses boîtes, ses bars de nuit, et bien au-delà...

  • Jim Lamar ? « Quand je dis que c'est pas lui, je veux dire que c'est plus lui.
    » Voici le commentaire qui accueille après treize ans d'absence le revenant, le rescapé de la guerre du Vietnam. Un pays dont on se soucie peu ici à Stanford : l'interminable Mekong est si loin du boueux Mississippi. Et le retour tardif de Jim - Saigon a été abandonné depuis de longues années par les troupes américaines - n'est plus souhaité par personne. Son intention de se réapproprier la ferme familiale, objet de toutes les convoitises, et ses manières d'ermite dérangent tout le monde.
    Tout le monde, à l'exception du jeune Billy qui, en regardant et en écoutant Jim le temps d'un été, va en apprendre bien plus sur les hommes que durant les treize années de sa courte existence.

  • Whitesand

    Lionel Salaün

    Dans les années 1970, un étranger arrive dans un bourg du sud du Mississippi. Son automobile en panne, il s'installe en ces lieux quelque temps. Discret, blanc de peau, apparemment catholique et pratiquant, il trouve une chambre et un  boulot pour tenter de rassembler la somme nécessaire à l'achat d'une nouvelle auto. Mais ceci n'est que parade car dans ce bled isolé, où règne l'hostlité, ce jeune homme sait que se trouvent ceux qui trente ans auparavant ont lynché son père.

  • Bel-air

    Lionel Salaün

    Perchée sur la colline, à l'écart du centre-ville, une cité ouvrière et son bistrot : le Bel- Air. Au comptoir, le patron s'enflamme contre les Arabes du foyer de travailleurs et, depuis le baby-foot, les jeunes reluquent la serveuse en se prenant pour Marlon Brando. Gérard et Franck ont grandi là comme des frères. Mais alors qu'une guerre se termine en Indochine et qu'une autre débute en Algérie, leurs premiers choix d'hommes vont brutalement les séparer.
    Bien des années plus tard, alors que le Bel-Air est sur le point de disparaître, une ultime rencontre jettera un éclairage nouveau sur le passé et sur leurs certitudes. Bel-Air renoue avec l'écriture fougueuse et les thèmes chers à Lionel Salaün : le racisme ordinaire, le clivage social, l'amitié, la loyauté.

  • Dick Wilson a quitté ce bout de terre misérable au Nord-Ouest de l'Oklahoma avec sa mère alors qu'il était tout juste adolescent. Quinze ans plus tard, le voici de retour avec chapeau et fine moustache, dans une belle voiture aux pare-chocs chromés. Retrouver la petite ferme familiale ne va pas de soi, d'autant que des événements déconcertants se sont produits en son absence. Annie Mae, son amie d'enfance, vit à présent avec le vieux George, le père de Dick, un homme rustre et violent dont elle a un enfant. Dick étouffe sa rancoeur derrière des manières affables et des projets ambitieux pour lesquels il embauche Jasper, un pauvre hère du comté. Qu'espère-t-il trouver dans ce pays désolé ? Peut-être l'or noir dont tout le monde parle. Peut-être l'or jaune - l'alcool - dont il connaît toutes les routes secrètes et qui dans cet état où la prohibition est maintenue, pourrait rapporter gros. Peut-être quelques réponses à ses propres démons.
    Lionel Salaün renoue avec les paysages de l'Amérique profonde. Celle du début des années 30, de la Grande Dépression et des « dust bowl », ces tornades de poussière qui ont mis à genoux les agriculteurs pendant près d'une décennie. Un monde féroce où seule la fraternité est rédemptrice.

empty