Florence Cestac

  • « Si je me suis marié, c'est pour me faire servir ! » Ainsi commence avec fracas cette nouvelle bande dessinée de Florence Cestac. Avec sa faconde habituelle, elle y raconte son père, homme d'une époque (avant 68...), d'un milieu (la petite bourgeoisie de province), et leurs relations tumultueuses. Entre une fille déjà artiste et rebelle à toute forme d'autorité, et un père colérique, pour qui dire « je t'aime » est un signe de faiblesse, la vie n'a pas été un long fleuve tranquille.

  • Honfleur, au pensionnat des Oiseaux, un établissement pour jeunes filles tenu par des soeurs chanoinesses de saint Augustin, dans les années soixante. Marie-Colombe et Thérèse ont 13 ans. L'une vient d'une famille très aisée vivant à Neuilly ; l'autre, d'une famille du coin, dans laquelle on est paysans depuis des générations. Les deux jeunes filles deviennent inséparables et font les 400 coups dans le vénérable pensionnat. Une amitié à toute épreuve dans la France des sixties.

  • Après avoir passé une adolescence corsettée dans un établissement pour jeunes filles tenu par des soeurs, Marie-Colombe et Thérèse ont été happées par le tourbillon de la vie. Après Mai 68, un monde s'ouvrait à ces deux jeunes filles qui seront successivement hippies, féministes, yéyés, top model et chanteuse pour l'une, business woman et startupeuse pour l'autre. Elles se retrouvent et se remémorent 40 ans de passé commun. Des amours, des enfants, des rires et des larmes, tout ce qui fait le sel de la vie. Et toujours le lien de cette amitié indéfectible scellée dès l'adolescence par un énorme fou rire.

  • Les Démons de l'existence ou Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forte !... Ben voyons ! présente la grande comédie de la vie selon Florence Cestac. Son héroïne, Noémie, subit le démon de midi pour ses 40 piges, fracassée par le départ de son conjoint vers de plus vertes prairies? puis appréhende le démon d'après-midi entourée de ses copines le temps d'un week-end à la mer pour ses 50 ans ; avant d'envisager le démon du soir avec un héroïsme énergique. Un chef-d'?uvre d'humour vache, un concentré de vie avec ses fous rires, ses coups de blues, et beaucoup de tendresse.

  • Dès la maternelle, Noémie s'avère être une artiste. Au grand désespoir de ses parents. Et elle le restera quel que soit le prix à en payer. En équilibre parfait entre tendresse et humour, Florence Cestac nous raconte comment un petit canard féminin, pas exactement semblable aux autres, réussit quand même son parcours. Avec ce sujet, qui la touche de près, l'auteure (ou l'autruche dirait-elle) retrouve toute la verve chaleureuse et drôle qui animait son mémorable Démon de midi.

  • que se passe-t-il quand un homme est saisi par
    une passion qui l'entraîne à mettre le feu à sa vie et,
    accessoirement, à y jeter tout ce qui faisait son quotidien jusqu'alors ? y compris et en priorité
    femme et enfants.
    avec une féroce gourmandise, florence cestac se penche sur ce cyclone que nos grands-parents nommaient, avec un respect craintif, "le démon de midi". maquillé pimpant, cet album nous fait osciller sans cesse entre émotion et fou rire (un peu plus jaune chez les hommes que les femmes, paraît-il). jean teulé n'a pas résisté au plaisir d'écrire la préface de cette étude de moeurs qui ouvre cette collection réservée aux "...grands enfants".

  • Comment se crée une maison d'édition, comment folie, inconscience, passion et enthousiasme parviennent à faire naître l'une des plus belles aventures de la Bande dessinée des années 70 ?
    Florence Cestac, l'une des cofondatrices de Futuro, nous replonge avec humour, tendresse et vérité dans un bouillonnement créatif marqué par Tardi, Bilal, Crumb et tant d'autres.
    Un récit indispensable à tous les amateurs de Bande dessinée et une formidable aventure humaine.

  • Le Démon du soir ou la Ménopause héroïque raconte l'histoire de Noémie qui découvre le résultat de sa mammographie : « Mais comment ça "deux petites boules" ? Je suis censée faire quoi avec ça ? » La soixantaine, presque arrivée à la retraite et, maintenant, le crabe ? Comme une prise de conscience foudroyante, cette menace sonne la fin de la vie telle que Noémie la connaissait. Maintenant elle va s'occuper un peu d'elle ! Largué, le conjoint ; largué, le boulot ; larguées, les contraintes ; larguez les amarres !

  • 10 ans ont passé, Noémie, l'héroïne du célébrissime Démon de Midi passe un week- end au bord de la mer avec ses deux meilleures copines, une occasion de faire le point sur leur vie, les enfants, les maris, les amants, l'occasion surtout pour Florence Cestac de dresser un magnifique portrait de femme. Le Démon d'Après, émouvant et drôle, est une subtile comédie de moeurs, une version féminine d'un film de Claude Sautet. Absolument indispensable.

  • "C'est une expérience à tenter un poète.
    Veux-tu me compléter et que je te complète ?
    Tu marcheras, j'irai dans l'ombre à ton côté :
    Je serai ton esprit, tu seras ma beauté".

    Cyrano à Christian, Acte II, Scène 10

  • Harry Mickson & Co.

    Florence Cestac

    • Dargaud
    • 7 Octobre 2016

    Nous sommes dans les années 1970. Étienne Robial et Florence Cestac ont ouvert la librairie Futuropolis et créé les éditions du même nom. À ses (rares) heures perdues, Cestac griffonne, sur son éphéméride, un personnage transgenre, moitié animal (Mickey Mouse) moitié homme (le détective Harry Dickson). Un peu plus tard, un premier album éponyme paraît ; il est daté du quatrième trimestre 1980. S'ensuivent cinq autres albums, tous rangés sous la glorieuse bannière de Futuropolis : Harry Mickson nettoie ses pinceaux (1982), Mickson et les Gaspards (1985), Ma vie est un roman policier (1986), Le Chien coiffé (1986) et enfin - premier chef-d'oeuvre qui lui vaudra un Alph'art de l'humour à Angoulême -, Les Vieux Copains pleins de pépins (1988).
    />

  • L'ado est toujours fatigué, déteste se laver, ne mange pas mais bâfre, déteste communiquer et écoute de la musique trop fort. Charmant tableau, non ?
    Le pire, c'est qu'il adore les expériences limites, du genre picoler comme un trou et enchaîner avec un petit pétard entre copains. Vous en voulez encore ? Ne cherchez plus ! Cette intégrale de Florence Cestac passe en revue avec un humour féroce les affres de l'adolescence.

  • Voici enfin l'intégrale d'un des personnages les plus attachants de l'univers de Florence Cestac ainsi que l'une des figures emblématique des Éditions Futuropolis et de la bande dessinée adulte des années 80. Edmond François Ratier est l'un des premiers héros décomplexés de la bande dessinée des années 80, un personnage hommage à une certaine idée du polar à la française des années 50.

    Après les Beaux-Arts (Rouen) et les Arts Déco (Paris), Florence Cestac commence à dessiner pour Salut les copains, Lui, Mlle âge tendre... En 1972, elle ouvre avec Etienne Robial la première librairie de bandes dessinées à Paris, Futuropolis, puis, deux ans plus tard, la « mythique » maison d'édition du même nom. Collaboratrice de toutes les revues BD - de L'Écho des Savanes à Métal Hurlant, en passant par À suivre ou Pilote -, elle crée tour à tour des personnages tels Harry Mickson, Edmond François Ratier ou Gérard Crétin, illustre La Guerre des boutons, et rafle au passage deux Alph-Art Humour à Angoulême.

  • Les ados sont en grande forme, comme leur créatrice Florence Cestac !
    L'auteur de La Véritable histoire de Futuropolis poursuit son oeuvre de salut public : permettre aux parents et leurs enfants ados de mieux se comprendre ! Bravo ! Laura et Ludo reviennent pour mieux nous faire découvrir l'univers incroyable et incompréhensible des adolescents !
    À moins que ce ne soit l'univers des adultes et des parents qui ne soit incroyable et incompréhensible... Allez savoir, avec tout ce monde qui met un point d'honneur à ne pas savoir communiquer ! Gags en une planche et dessins d'humour composent un album éblouissant.

  • Laura et Ludo, deux adolescents dans la fleur de l'âge, vivent chez leurs parents qui, bien sûr, ne comprennent rien et leur mènent la vie dure... À moins que ce ne soit les parents de Laura et Ludo qui vivent chez leurs ados, et tentent de s'adapter aux us et coutumes de cette étrange espèce ! Une série de gags irrésistibles qui ne fait de cadeaux ni aux parents ni aux ados, et fera rire autant les uns que les autres.

  • Florence Cestac poursuit son exploration de la faille parents/ados. Un album qui ravira autant les parents que les enfants, chacun en prenant "grave" pour son grade !
    Laura, Ludo, et leurs parents poursuivent leur cohabitation explosive. Cette famille est absolument normale, et c'est sans aucun doute pour cela qu'elle est hilarante. Plus que le choc entre deux cultures, l'impression d'assister à l'affrontement (pacifique) entre deux espèces animales domine ! Et l'espèce communément appelée "les adolescents" est particulièrement exotique... Des vacances de ski aux soirées télé, les occasions de ne pas se comprendre ne manquent pas !

  • Plus passionnant qu'une série télé américaine, plus stressant qu'une scène de torture avec Jack Bauer : "24 heures ado" une histoire longue et inédite en vingt-quatre planches, qui raconte une journée typique de Laura et Ludo, les deux ados de Florence Cestac. Du réveil au coucher, du lycée au dîner, rien n'est simple pour ces adolescents... ni pour les adultes. Cet album recueille aussi des gags tendres et lucides sur l'univers adolescents. Une Florence Cestac au meilleur de sa forme !

  • Qui sont ces gens qui se prennent pour Et pourquoi ?
    Par orgueil, par méchanceté, parce qu'ils sont machos, snobs, schizophrènes, obsessionnels ? Parce que la société du spectacle, la pipolisation du monde leur imposent un rôle : celui de leur âge, de leur catégorie sociale. Parce que, dans cette société hypermédiatisée où les stars du show bizz sont déifiées, il ne suffit plus d'être soi-même pour exister, mais il est important de ressembler à tel couturier à la mode ou à tel acteur de cinéma. Ils sont à tout moment autre chose qu'eux-mêmes C'est ce manque d'authenticité que Florence Cestac traque dans ces courtes histoires de deux pages. Elle met en boîte tous les protagonistes de ce carnaval des emmerdeurs et des prétentieux, comme cette baba cool adepte des médecines parallèles qui a toujours une potion magique à vous prescrire, ce mari au petit soin qui trompe sa femme, ce navigateur du dimanche qui se prend pour Eric Tabarly. Florence Cestac n'a pas son pareil pour saisir tous les comportements stéréotypés, tous les tics de ces introvertis. Ses dialogues sont vifs et c'est la chute de ces courts portraits qui démystifie avec drôlerie le narcissisme contemporain.

  • Après les affres de l'amour et les joies de la vie en rose, florence cestac nous décortique un autre sujet d'intérêt général : les vacances.

    On se croirait à la traditionnelle séance de diapos familiale. a l'état brut, c'est consternant. avec cestac, c'est à mourir de rire. et ce sable dans le maillot nous fait remonter un tas de sacrés " bons " souvenirs.

empty